alpPAC

une gamme complète de pompes à chaleur

 

Un projet neuf ?

 

Un projet d'assainissement ?

 

Avec les pompes à chaleur alpPAC

c’est un confort assuré.

Qui sommes nous ?

Basés en Suisse (à Carouge, près de Genève), nous avons développé une gamme de pompes à chaleur de basse, moyenne et haute température en aérothermie et géothermie avec ou sans production d’eau chaude sanitaire (ECS) et adaptée à notre marché. alpPAC c’est la solution optimale pour vous chauffer !

Nos valeurs

Fiabilité, Performance, Connectivité sont les trois mots d’ordres qui définissent le mieux la gamme alpPAC. Les valeurs qui nous caractérisent sont la satisfaction client, la qualité de nos produits et la recherche permanente de l’innovation.

Innovation alpPAC

Avec une technologie et un design d’un nouveau genre, alpPAC est une marque de pompes à chaleur haut de gamme qui garantit à notre clientèle, une efficacité optimale, une qualité irréprochable et un service personnalisé qui s’adapte à vos projets !

La pompe à chaleur : une alternative écologique pour votre chauffage

Votre projet

Vous avez un projet de logement neuf et désirez un chauffage de qualité ? Vous êtes en plein travaux de rénovation et voulez opter pour une solution écologique ? Quel que soit votre projet, nous sommes à votre écoute, avec la volonté de nous adapter à votre demande.

Géothermie ou aérothermie : une solution adaptée à vos besoins

Bénéficiez d’un accompagnement personnalisé pendant toute la durée de votre projet. Nous vous proposons la solution la plus adaptée à votre logement, que ce soit la géothermie, qui permet de capter les calories du sous-sol grâce à des sondes, ou l’aérothermie, qui utilisera les calories contenues dans l’air.

Les calories récupérées par la pompe à chaleur gratuitement vous permettent de réduire considérablement votre facture énergétique. Il n’y a pas de combustion donc pas de rejet de CO2. C’est mieux pour la planète, c’est mieux pour nos enfants !

Nos produits

La gamme des pompes à chaleur alpPAC est très large.

Nos différents modèles : alpCIMES, alpAZUR, alpVAL et alpGEO répondent chacun à un besoin précis. Selon votre projet, nos installateurs choisissent avec vous la solution technique qui vous conviendra le mieux. Nos systèmes peuvent fonctionner en multizone et couvrir différents niveaux de l’habitation, que ce soit en plancher ou en radiateurs et peuvent également, gérer votre production d’eau chaude sanitaire (ECS). Ils fonctionnent soit en chauffage principal, soit en chauffage complémentaire, par exemple, en relève d’une chaudière à fioul ou à gaz, ce qui sera particulièrement intéressant aux inter-saisons.

Faites le bon choix, optez pour une pompe à chaleur (PAC) alpPAC !

AlpPAC Pompes à Chaleur Carouge
alpCIMES Pompe à chaleur aérothermie

Aérothermie

VOIR alpCIMES
Pompe à chaleur aérothermie

Aérothermie

VOIR alpMVAL
alpAZUR Pompe à chaleur aérothermie

Aérothermie

VOIR alpAZUR
alpGEO Pompe à chaleur géothermie

Géothermie

VOIR alpGEO
alpVAL Pompe à chaleur basse température

Aérothermie

VOIR alpVAL

Subventions / Normes

En optant pour une pompe à chaleur alpPAC  qui respecte l’environnement, vous pouvez éventuellement bénéficier de subventions, à vérifier selon votre canton.

En effet la norme EHPA ou le Pac Sytème module ont été retenus par la Suisse comme base de subventions. Les machines bénéficiant de ces labels ont été testées par un laboratoire indépendant. Ainsi les valeurs de puissance, de consommation et niveaux sonores qui sont indiquées dans les documentations de chaque fabricant ont été contrôlées.

Naturellement, la gamme alpPAC bénéfice de ces labels.

AlpPAC Pompes à chaleur Carouge Normes alpPAC

News

Mode de chauffage moins cher Dossier
16 janvier 2020

Quel est le système de chauffage le moins cher ?

Le prix des énergies augmente d'année en année et les dépenses en chauffage et en électricité occupent désormais une place importante de votre budget. C'est pourquoi nous allons vous aider…
Pompes à chaleur Carouge Dossier
16 janvier 2020

Quel mode de chauffage choisir ? Notre comparatif

Vous êtes propriétaire et vous vous posez la question pour savoir quel moyen de chauffage choisir pour votre maison. Le prix de l'énergie augmente et il est difficile de faire…
Pompes à Chaleur Carouge Dossier
16 janvier 2020

Comment choisir son moyen de chauffage en 2020 ?

Une des problématiques importantes à résoudre lorsque vous avez la chance d'avoir un logement, dont vous être propriétaire, est de faire le bon choix pour vous chauffer ! Quel type…

FAQ Pompe à Chaleur

Quelle différence entre pompes à chaleur air-eau et air-air ?

La pompe à chaleur air/eau peut se raccorder au système de chauffage central de l’habitation en remplacement d’une chaudière et peut produire l’eau chaude sanitaire.

La chaleur est répandue dans le logement via un plancher chauffant ou des radiateurs basse température, voire des radiateurs classiques pour certains fabricants qui savent produire de l’eau jusqu’à 80°C.

La pompe à chaleur Air/Air peut facilement assurer la fraîcheur de l’intérieur en été. Elle ne nécessite que peu d’entretien, et est peu coûteuse. Enfin, grâce à ses filtres, c’est un moyen idéal pour assainir l’air ambiant.

Mais son installation est très réglementée en Suisse, voire interdite selon les cantons, car elle est considérée comme de la climatisation déguisée. Or, la climatisation de confort est soumise à autorisation.

Quelle est la durée de vie d'une sonde géothermique ?

La norme SIA impose une durée de vie de 50 ans.

Est-ce mieux de poser une pompe à chaleur air-eau à l'intérieur de l'habitation ou à l'extérieur ?

Les pompes à chaleur sont les moins onéreuses, mais impliquent une pollution visuelle.

Au niveau acoustique, les deux solutions peuvent être identiques selon les fabricants.

Une installation extérieure peut permettre de déporter la gêne aussi loin de la maison que le terrain nous le permet, puisque, selon les marques, une distance de 30m ou plus est possible entre le groupe extérieur et le module intérieur où est produite l’eau de chauffage.

Dans les deux cas, l’application des règles du « Cercle Bruit » veille à faire respecter les niveaux sonores réglementaires vis-à-vis des voisins de l’habitation.

Quelle est la durée de vie d'une pompe à chaleur et tombe-t-elle souvent en panne ?

La durée de vie de vie d’une pompe à chaleur se situe entre 18 et 25 ans.

Les incidents les plus fréquents sont liés au réseau hydraulique, manque de pression d’eau ou mauvaise qualité d’eau, plus que le fonctionnement de la pompe à chaleur en lui-même. Ces pannes sont généralement évitées lorsque l’installation fait l’objet d’un contrat d’entretien et que l’installateur fait correctement ses visites.

Doit-on faire un service annuel sur une pompe à chaleur ?

Un contrat d’entretien est surtout important pour vérifier l’état du réseau hydraulique.

Il est important de vérifier la pression d’eau de chauffage qui doit se situer entre 1,5 et 2 bars.

Il faut également nettoyer le filtre qui protège la pompe à chaleur des impuretés qui peuvent subvenir dans le réseau de chauffage : boues, particules…

Ces problématiques peuvent intervenir plus fréquemment en assainissement plutôt que dans le neuf. Hormis sur le réseau hydraulique, sur la pompe à chaleur en elle-même, il y a peu d’intervention, nettoyage du condenseur qui est l’échangeur qui capte les calories dans l’air extérieur, serrage des connexions électriques…

Toutes les pompes à chaleur se valent-elles ?

Non. Il est important de choisir une pompe à chaleur qui possède un certificat de qualité pour les pompes à chaleur. Cela garantit que les informations de performance sont correctes.

Ce certificat de qualité se base sur le règlement du certificat de qualité de l’EHPA et respecte la norme de contrôle européenne EN 14511.

En Suisse, le Groupement professionnel suisse pour les Pompes à chaleur (GSP : https://www.fws.ch/fr ) gère en partie le label « Pac System Module » qui permet de bénéficier de subventions cantonales tout en étant certain de posséder une installation des plus performantes, respectant les normes suisses en vigueur.

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur « split » (ou « bi-bloc ») ?

Deux familles de pompes à chaleur existent et bien souvent chez un même fabricant, les pompes à chaleur Monoblocs ou Splitées (de l’anglais : séparées).

Les pompes à chaleur monoblocs se composent d’une seule caisse à l’extérieur dans laquelle on retrouve un échangeur qui récupère la chaleur extérieure (toujours présente dans l’air tant que le n’atteint [N1] pas le zéro absolu, soit -273°C) et le deuxième échangeur qui permet de transmettre cette énergie en chauffant l’eau qui circule ensuite vers votre maison.

Dans le cas d’une pompe à chaleur monobloc, c’est de l’eau chaude qui sort du groupe extérieur dans des tubes isolés pour limiter les pertes en lignes. Dans la plupart des réalisations, ce groupe extérieur est accolé à la maison.

Avec les pompes à chaleur splitées, le fabricant a fait le choix de séparer les deux échangeurs : celui qui récupère la chaleur extérieure et celui qui la restitue au réseau de chauffage de la maison en le plaçant à l’intérieur. Cette fois, ce n’est plus de l’eau qui relie l’extérieur à l’intérieur, mais du réfrigérant (comme dans votre réfrigérateur).

L’avantage de cette solution est de limiter les pertes en lignes et donc de pouvoir éloigner le groupe extérieur de la maison si la topologie du terrain vous l’autorise.

Un autre avantage est que le réfrigérant ne peut pas geler. Cela élimine le risque de prise en glace qui peut parfois survenir lors d’une coupure de courant assez longue et par des températures extérieures négatives.

Cette technologie est éprouvée depuis plus de 30 ans principalement par des constructeurs japonais.

Peut-on remplacer une chaudière à mazout par une pompe à chaleur ?

Bien évidemment ! C’est même une tendance qui s’accentue fortement ces dernières années. Il est important de faire un audit énergétique de la maison pour en déterminer le besoin et donc la puissance de la pompe à chaleur.

Dans la plupart des cas, les radiateurs sont existants et il faut que la pompe à chaleur puisse fournir une température de sortie d’eau suffisante pour conserver le confort des occupants.

Beaucoup de fabricants ne peuvent pas dépasser 55°C, voire 60°C, lorsqu’il fait -7°C, voire -10°C à l’extérieur. Pour beaucoup de maisons, cela suffit, principalement les plus récentes avec une bonne isolation.

Pour les maisons plus anciennes (avec parfois des impossibilités de mieux isoler si les façades sont classées) il faut savoir que la technologie de la pompe à chaleur permet de fournir de l’eau à 80°C. Attention, tous les constructeurs n’en sont pas capables.

Combien coûte l'installation d'une pompe à chaleur ?

Pour une villa familiale neuve, il faut compter pour la production et la distribution de chauffage et production d’eau chaude sanitaire entre Frs 30 et 35’000.- avec une pompe à chaleur air-eau et Frs 45 et 50’000.- avec une pompe à chaleur sol-eau.

En assainissement, chaque installation est trop différente pour se risquer à une évaluation.

Est-ce que la pompe à chaleur préserve la nature ?

Choisir de se chauffer avec une pompe à chaleur performante, c’est faire le choix d’une énergie non polluante et respectueuse de la nature. Aucune énergie fossile n’est utilisée, aucun rejet de CO2 dans l’atmosphère. En minimisant l’impact sur la planète, l’environnement est préservé.

Quelle est la différence entre la géothermie, l’hydrothermie et l’aérothermie des pompes à chaleur ?

3 sources d’énergie possibles :

  • La chaleur est puisée dans la terre, le sol : on parle de géothermie.
  • La chaleur est puisée dans l’eau, nappe phréatique ou cours d’eau: on parle d’hydrothermie.
  • La chaleur est puisée dans l’air : on parle d’aérothermie.

2 types de diffusion possibles :

  • Air : la chaleur est diffusée via de l’air chaud pulsé.
  • Eau : de l’eau chauffée circule dans des radiateurs ou un plancher chauffant.

Dans une pompe à chaleur géothermique, la chaleur est captée depuis la terre (capteur horizontal, sondes géothermiques, eau de nappe phréatique). Dans une pompe à chaleur aérothermique, la chaleur est captée dans l’air via un échangeur à ailettes (comme dans une unité extérieure de climatisation).

Quel est le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur ?

Chauffage : Capter de l’énergie d’un environnement extérieur afin de la restituer dans un local à chauffer.

Rafraîchissement : À l’inverse, on peut utiliser le système pour extraire les calories d’un local, afin de le rafraîchir, et les rejeter vers l’extérieur.

Qu’est-ce que le COP d’une pompe à chaleur ?

Le COP est le coefficient de performance d’une pompe à chaleur (PAC) qui sert à déterminer le rendement de votre appareil. Il se calcule en divisant la puissance calorifique restituée par rapport à la puissance absorbée (électrique). Prenons l’exemple d’une pompe à chaleur (PAC) restituant 10 kW à l’installation de chauffage et absorbant environ 2 kW d’électricité. Le COP de cette pompe à chaleur est donc de 5. Plus le COP d’un appareil est élevé, plus sa consommation d’électricité est faible par rapport à la quantité d’énergie produite. On considère qu’une pompe à chaleur (PAC) est performante à partir d’un COP de 3,1 (également obligatoire pour bénéficier du crédit d’impôt écologique).

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une pompe à chaleur air/air en 2020 ?

La pompe à chaleur air/air évite les déperditions en réchauffant directement l’air présent dans les pièces. La température est constante dans toute la pièce, car c’est une diffusion ventilée et ce déplacement d’air peut gêner certaines personnes. Les unités intérieures possèdent des filtres, elles assainissent l’atmosphère. Elle est réversible et peut donc rafraichir l’intérieur l’été et chauffer l’hiver.

Elle ne nécessite pas de gros travaux. Ne demande que très peu d’entretien.

Pas besoin de radiateurs

Que veut dire inverter ?

Une pompe à chaleur utilise un circuit frigorifique pour capter puis transporter les calories présentes dans l’air extérieur. La pièce principale de la machine est le compresseur qui fait circuler le réfrigérant. Le compresseur tourne à une vitesse constante liée à la fréquence du courant électrique du réseau 50Hz, cela assure un débit de réfrigérant qui correspond à une puissance de 100% de la pompe à chaleur.

Les fabricants qui maitrisent le mieux l’inverter sont japonais. Cette technologie consiste à faire tourner le compresseur plus ou moins vite, en modulant la fréquence du courant. Le but est de faire varier la puissance de la machine et de pouvoir produire en instantanée ce dont l’installation a besoin en chauffage. Cela représente une économie de 30% en moyenne sur les consommations électriques